Le média spécialisé sur l'actualité de l'Espagne

LE 26è SOMMET FRANCO-ESPAGNOL DE MONTAUBAN : “UNE ÉTAPE IMPORTANTE” POUR LES RELATIONS FRANCO-ESPAGNOLES

Ce lundi 15 mars 2021 se tenait à Montauban le sommet franco-espagnol qui réunit le Président du Gouvernement Espagnol et le Président de la République Française. Pedro Sanchez et Emmanuel Macron se sont donc rencontrés pour ce vingt-sixième sommet solennel, il s’agit d’« une étape importante pour un futur commun », a assuré le Président de la République Française. Le sommet intervient dans un contexte sanitaire incontestablement tendu, mais qui ne semble en rien affecter les priorités des relations durables entre la France et l’Espagne.

Les deux dirigeants se sont salués « par les coudes » en raison de la crise sanitaire. Cette dernière explique aussi que la rencontre avec les ministres des deux pays s’est faite en visioconférence depuis Madrid et Paris. Source : La Dépêche du Midi

 

Une rencontre marquée par le thème de la mémoire

Puisque le dernier sommet franco-espagnol s’est tenu à Malaga en 2017 entre François Hollande et Mariano Rajoy, il revenait à la France d’organiser l’évènement. Et la ville de Montauban n’a pas été choisie innocemment. C’est dans un hôtel de la ville, l’hôtel du Midi, que l’ancien Président du Gouvernement Espagnol sous la Seconde République, Manuel Azaña, est décédé en 1940. C’est une occasion inespérée pour les deux pays de commémorer la mémoire d’un homme se battant pour « la liberté et la démocratie », comme l’a souligné Pedro Sánchez. Peu après leur conférence de presse, les deux gouvernants se sont ainsi rendus près de la tombe de l’exilé pour un hommage solennel. L’ultime but est de commémorer la mémoire des 500.000 réfugiés espagnols qui sont venus en France à partir de 1940 et qui ont « souvent donné leur vie pour défendre la France elle-même », selon Emmanuel Macron.

Mais si le sommet franco-espagnol était attendu des deux côtés des Pyrénées, c’est bien pour la signature d’un accord qui n’oblige plus les ressortissants étrangers à choisir entre l’une des deux nationalités à l’arrivée dans un autre pays. Hormis les pays latino-américains, la France est le premier pays à signer cet accord de double nationalité avec l’Espagne, ce qui marque « l’importance » des relations franco-espagnoles, selon Moncloa.

A peine une semaine après la Journée de l’Hommage aux Victimes du Terrorisme, les deux Présidents se rencontrent en cette date du 15 mars, anodine pour personne. En effet, il y a 9 ans, le 15 mars 2012, le terroriste islamiste Mohammed Merah tuait deux militaires français à Montauban, alors qu’ils retiraient de l’argent près de leur régiment. La France et l’Espagne mènent conjointement une coopération forte pour lutter contre le terrorisme, mais également contre le crime organisé et l’immigration illégale. Un magistrat et douze gendarmes français travaillent avec le Ministère de la Justice espagnole pour faire face à ce défi. Les enquêtes conjointes sur la criminalité à la frontière franco-espagnole ou le soutien d’opération militaire d’envergure internationale marquent un combat commun contre le terrorisme.

 

Une manière d’entretenir la convergence franco-espagnole sur de nombreuses thématiques

         Les deux dirigeants sont attachés à ce que leur coopération s’inscrive pleinement dans le renforcement de la souveraineté de l’Union Européenne. Au vu des nombreux points d’accord entre les deux pays, les travaux ont été lancés pour la signature d’un Traité sur la Coopération Franco-Espagnole, qui devrait s’atteler à différentes thématiques.

Sur le plan d’action climatique, l’Espagne et la France sont d’accord pour atteindre à l’échelle de l’Europe la neutralité climatique d’ici 2050. L’élaboration d’un « Pacte Vert » européen pour 2023 et la révision de la Charte de l’Energie Européenne, visant à réduire les émissions de carbone, sont deux ambitions partagées. Le sommet de Montauban a été l’occasion de signer une convention commune pour une utilisation accrue des carburants durables dans l’aviation espagnole et française.

La coopération des autorités trans-frontalières est la clé d’échanges économiques et culturels entre la France et l’Espagne. D’un point de vue économique, le développement des connexions dans les Pyrénées centrales (construction de routes et interconnexions électriques) devraient permettre de renforcer les investissement réciproques. L’enjeu n’est pas des moindres puisque la France est le premier partenaire commercial de l’Espagne alors que l’Espagne est le sixième client de la France en part de marché. Encore faut-il rappeler que la France est le deuxième investisseur en Espagne avec plus de 2800 entreprises françaises implantées en Espagne et qu’à l’inverse près de 900 entreprises espagnoles sont sur le sol français. Bien au-delà de la coopération bilatérale, les deux partenaires ont tenu à tirer des leçons de la crise du Covid-19. La sortie de crise ne pourra se faire qu’en renforçant la souveraineté économique de l’Union Européenne.

La mise en place de projets culturels conjoints est une perspective du sommet de Montauban. Le renforcement des filières « Bachibac » en France et la mise en place de cursus francophones en Espagne nous viennent rapidement à l’esprit lorsque l’on parle de diplomatie culturelle. Mais la rencontre des dirigeants a scellé la création d’une « Commission bilatérale pour la préparation des évènements liés à la vie et à l’œuvre de Pablo Picasso », chargée d’organiser la commémoration du 50e anniversaire de sa mort, en 2023. Enfin, les travaux de l’Office de Protection des Réfugiés et Apatrides seront intégrés au travail de mémoire bilatéral portant sur les réfugiés espagnols en France pendant la Guerre Civile Espagnole.

Au fond, ce 26e sommet de Montauban marque une parenthèse originale des relations franco-espagnoles, pas tant axée sur la crise sanitaire actuelle mais plus sur la mémoire de ceux qui ont servis la France ainsi que l’Espagne.

Raphaël Serreau

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email