Le média spécialisé sur l'actualité de l'Espagne

ÉLECTIONS CATALANES DU 14 FÉVRIER : BEAUCOUP DE PROBLÈMES, ET QUELQUES SOLUTIONS

En Espagne, la Catalogne est sur le devant de la scène à l’occasion des élections régionales du 14 février prochain. Des élections polémiques, non pas parce que leur date coïncide avec le jour de la Saint-Valentin, mais plutôt parce qu’elles auront lieu en plein milieu d’une troisième vague de la pandémie de COVID-19 particulièrement mortifère. Ces élections s’annoncent donc compliquées en termes d’organisation, en ce jour où sécurité sanitaire et droit de vote devront aller de pair.

 

 Une campagne électorale marquée par l’incertitude

 21 décembre 2020, Pere Aragonés, de la gauche républicaine (ERC), et vice-président de la Generalitat dissout le Parlement catalan par décret et convoque les élections. Le Journal Officiel de l’État prévoit la célébration du scrutin le 14 février prochain, rien d’extraordinaire jusqu’ici. Mais coup de théâtre : le 15 janvier dernier, le même Pere Aragonés revient sur sa décision en raison de la situation sanitaire, signant un nouveau décret annulant les élections. La nouvelle date est prévue pour le 30 mai prochain mais les élections seront finalement maintenues à leur date initiale après la décision du Tribunal Supérieur du 2 février dernier annulant ce décret.

 

Huit principaux candidats

La campagne a débuté le 29 janvier dernier et prendra fin le 12 février prochain. Si l’autorisation aux rassemblements pour assister aux meetings a suscité la polémique au sein de l’opinion publique  en Catalogne – une région particulièrement touchée par les restrictions d’aller et venir- elle n’aura pas empêché les huit principaux candidats de faire campagne. Le favori dans les sondages est Salvador Illa, ex-ministre de la Santé et actuel candidat pour le Parti Socialiste Catalan (PSC). Il est suivi de près par Pere Aragonés, candidat de la Gauche Républicaine Catalane (ERC), parti indépendantiste et allié du Parti Socialiste au Parlement espagnol. Laura Borràs est donnée troisième ; elle est candidate de JuntsxCat, formation de centre-droit connue pour son indépendantisme radical, de laquelle est issue Carles Puigdemont. Carlos Carrizosa est le candidat de Ciutadans, le Ciudadanos catalan. Parti de centre-droit, et vainqueur des précédentes élections, il arriverait en quatrième position, suivi par En Comú Podem, le Podemos catalan, formation d’extrême-gauche, représentée par Jéssica Albiach. Le Parti Populaire arriverait sixième avec à sa tête, Alejandro Fernández. Candidatura d’Unitat Popular, formation indépendantiste et anticapitaliste représentée par Dolors Sabater arriverait septième. Enfin, VOX, formation d’extrême-droite se présentera pour la première fois aux élections régionales catalanes, par l’intermédiaire d’Ignacio Garriga, et est donnée à cinq députés.

 

La problématique des bureaux de votes

Les mairies ont pour règle de choisir au tirage au sort les membres des bureaux de vote. Devoir citoyen contre lequel il n’existe généralement aucune excuse pour en être exempté, au risque d’une amende ou même d’emprisonnement de trois mois, le choix des heureux élus a causé problème. En effet, près de 25 % des personnes convoquées à cette tâche ont demandé à ne pas faire partie du Bureau, la plupart alléguant des problèmes médicaux, ou le risque élevé de possible contagion. La Generalitat a même craint que les élections ne puissent se dérouler. L’administration électorale a donc tenu à rassurer les membres des bureaux de vote, affirmant que d’amples moyens seraient mis à leur disposition pour leur sécurité. En cas d’absence forcées, des suppléants seront envoyés d’un bureau de vote à l’autre.

 

L’explosion du vote par courrier 

 Comme on pouvait le prévoir, les demandes de vote par correspondance ont explosé. Au 6 février, 270 392 demandes de vote par correspondance ont été reçues et seront ajoutées et comptabilisées dans les urnes. C’est le chiffre le plus haut jamais enregistré de l’histoire de la démocratie espagnole.

 

 

Rodrigo García Fernández

Traduction : Mattias Corrasco

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email